Comment ça se passe quand on fait un rachat de crédit ?

Opération très courante au sein des banques, le rachat de crédit permet aux emprunteurs de profiter d’une bonne condition d’offres. Il ne s’agit pas d’une renégociation de prêt au sens propre du terme. Il s’agit plutôt d’un regroupement de crédit dont le mode de fonctionnement est simple. Voici alors comment se passe un rachat de crédit.

Rachat de crédit : des avantages presque à tous les niveaux

Racheter un crédit est devenu une opération courante et en particulier, à l’heure de la pandémie. Cette solution présente de multiples avantages, mais aussi des inconvénients.

En tout cas, la plupart des emprunteurs trouvent une grande satisfaction en faisant racheter leur banque auprès des organismes spécialisés. Racheter du crédit consiste à :

  • Fusionner tous les crédits en un seul.
  • Payer une seule mensualité à un seul organisme.
  • Souscrire un nouveau prêt.

En principe, on demande à une autre banque de :

  • Rembourser ses emprunts.
  • Monter un unique crédit.
  • Faire baisser son taux de crédit.

Le rachat de crédit permet de :

  • Réduire son taux d’endettement.
  • Obtenir un meilleur taux d’intérêt.
  • Payer une mensualité moins chère et unique.
  • Augmenter sa trésorerie.
  • Regrouper tous les crédits en un seul prêt.

Faire racheter son crédit permet aussi d’alléger son budget et de prolonger sa durée de prêt. Il faut quand même choisir le bon moment pour le faire :

  • Être dans le premier tiers de la durée du prêt.
  • Faire baisser son taux de crédit jusqu’à 1%.
  • Avoir un capital à rembourser restant de plus de 70.000 euros.

Il est aussi important d’attendre que le taux de crédit sur le marché soit le plus bas pour faire racheter son crédit.

Rachat de crédit : prévoir un coût énorme

Source image : freepik

Lorsqu’on s’engage dans cette opération de regroupement de crédit, il faut se préparer au coût supplémentaire. En effet, le rachat de crédit implique un coût qui peut peser lourd sur le budget d’un emprunteur. C’est pourquoi il est important de :

  • Faire une simulation de rachat de crédit.
  • Faire une comparaison d’offres de rachat de crédit.
  • Calculer le coût global du crédit.

Comme on réalise une nouvelle souscription de prêt, on doit alors prendre en compte des frais que cela implique :

  • Les frais de banque.
  • Les frais de courtage.
  • Les frais de notaire dans le cadre d’un achat immobilier.
  • Les frais d’indemnités de remboursement anticipé ou IRA.
  • Les frais de caution.
  • Les frais d’hypothèque.
  • Les frais d’assurance emprunteur. 

Il convient dans ce cas de calculer le coût total du rachat de crédit en prenant en compte :

  • Le capital restant dû. 
  • Les frais IRA.
  • Les frais de dossier.
  • La garantie du nouveau prêt.

Le rachat de crédit ne sera donc pas intéressant si le taux est inférieur à 1% à ses taux précédents. Il faudrait en effet compenser les frais d’indemnité de remboursement anticipé qui ne doivent pas dépasser 3% du capital restant.

Rachat de crédit : les démarches

Il existe quelques démarches à faire pour racheter du crédit auprès d’un organisme :

  • Faire une demande de rachat de crédits auprès de l’organisme concerné.
  • Analyser le dossier d’emprunteur.
  • Monter l’opération de regroupement de crédits.
  • Recevoir l’offre de rachat de crédits.
  • Débloquer les fonds pour le regroupement de crédits.

Pour la restructuration de crédit, la banque effectue une évaluation du coût global du nouveau prêt. Elle va donc faire une simulation du projet en vérifiant les pièces justificatives telles que :

  • Les bulletins de salaire.
  • Les relevés de comptes.

Elle signe ensuite un document nommé mandat de recherche.

Mais avant de lancer l’opération de restructuration de crédits, il est conseillé de calculer le coût que cela implique. De cette manière, on évitera les mauvaises surprises. Mais en général, il est très intéressant de faire un rachat de crédit puisqu’il évite un surendettement.

Source image à la une : pixabay